332 personnes ont pu obtenir leur acte de naissance grâce à Soroptimist International Club Antananarivo Mandrosoa

L’acte de naissance régularise notre existence dans la société. Soroptomist International Club Antananarivo a donné rendez-vous aux individus qui n’en ont pas encore, à Andoharanofotsy et Ambohijanaka.

JUGEMENT SUPPLETIF AMBOHIJANAKA 2

Depuis des décennies, on a toujours entendu les sensibilisations du genre « Les enfants doivent avoir accès à la scolarisation ! C’est leur droit ! » à travers les médias. C’est vrai. Mais cela demande déjà à ce que ces enfants disposent d’un acte de naissance. Si avoir ce document semble normal pour les uns, il n’en est rien pour d’autres. Ceux-ci ont dû se battre pour l’avoir.

L’ONG Soroptimist International Club Antananarivo Mandrosoa (SICAM) a conscience de l’importance de l’acte de naissance, ce document qui confère à un individu une personnalité juridique. En effet, sans ce bout de papier, l’enfant comme l’adulte n’existent pas aux yeux de la loi. Mais ne pas exister légalement, qu’est ce que cela implique ? Une personne dépourvue de ce document juridique perd la jouissance de tous les droits que la loi lui reconnaît en tant que citoyen. En effet, comment peut-on accorder des droits à quelqu’un qui n’existe même pas ? L’acte de naissance est donc le début de tout. Sans cet acte, « l’enfant ne pourrait pas s’inscrire à l’école publique, aux examens. Ils ne pourraient pas entrer dans la vie professionnelle, ils ne pourraient même pas se marier », précise Madame Bodo Ramangason, présidente de l’organisation.

JUGEMENT SUPPLETIF AMBOHIJANAKA 4

C’est dans cet esprit que SICAM a organisée le 08 Octobre 2021 des audiences foraines de jugement supplétif à Ambohijanaka et à Andoharanofotsy (Antananarivo). À Andoharanofotsy, 181 personnes allant de 8 mois à 19 ans ont bénéficié de cette initiative tandis qu’à Ambohijanaka, elles étaient au nombre de 151 et se situaient entre 5 mois et 12 ans. Ces localités ont été choisies car « Nos membres, qui sont responsables de la commission sur les ‘Droits Humains’ (au sein de l’organisation), connaissent mieux ces communes, ce qui facilite les démarches et le processus. », explique Mme Ramangason. Ces actes de naissances seront remis donc à leur porteur « en principe dans 20 à 30 jours selon la célérité des bureaux administratifs (Communes et Tribunal) », d’après encore Mme Ramangason.

Nous nous demandons sûrement comment cela se fait que ces malheureux n’ont pas d’acte de naissance. D’un côté, il y a ceux qui sont nés à domicile et dont les parents n’ont pas pu procéder à la déclaration de naissance. De l’autre, il y a ceux dont la naissance aurait été bel et bien été déclarée, mais dont les recherches de leur acte de naissance ont été infructueuses. Cela soit parce que leurs parents auraient omis de retirer ledit document auprès de l’administration concerné, soit parce que la migration qui les avait conduit loin de leur village natale a emporté toute trace d’acte d’état civil.

Par ailleurs, il est bon de savoir que le délai de déclaration a été étendu jusqu’à trente jours après la naissance au lieu des 15 jours initialement prévus, selon la présidente de l’organisation. Mais pour que les actes soient faits à temps, Soroptimist International Club Mandrosoa Antananarivo estime, en outre, que d’avantages de sensibilisation allant dans ce sens devraient être effectués par les différents niveaux d’administration, surtout ceux à la base (les Fokontany). Cela permettrait également de rapprocher la population de l’Administration.

Les faits marquants

  • 75% des individus présents lors des évènements dans les deux (02) communes n’ont pas de père déclaré : 50% ont des pères inconnus et 25% ont des parents non mariés civilement.
  • Pour chacune des communes, une vingtaine de familles sont venues sans avoir été inscrites au préalable. Elles ont suppliées à ce que leur cas soit considéré. Les responsables respectifs des communes leur ont dit de revenir en semaine pour faire les démarches nécessaires pour chaque individu, en sus des droits d’enregistrement dont ils auront la charge.

Témoignage

Ce n’est que maintenant que je pourrai tenter d’inscrire mes enfants à l’école publique. Auparavant, ce n’était pas possible étant donné que les actes de naissance font partie des pièces à fournier pour ce faire.

Une mère de deux enfants de 10 ans et de 8 ans

A propos de cette association

Soroptimist International Club Antananarivo Mandrosoa travaille conformément à la mission, aux buts et objectifs du Soroptimist International qui fête actuellement son 100ème anniversaire.

La principale mission du Soroptimist International est d’améliorer la vie des femmes et des enfants en constituant un exemple à suivre pour les autres par la création d’une sensibilisation positive du public.

1 « J'aime »