ISI 5% - Comptabilisation

Chers tous, quel est le schéma comptable à faire sur les opérations comportant l’ISI 5% (factures des informels). Merci!

Bonjour @mandela10 ,

vous ne serez qu’un intermédiaire la comptabilisation se présente comme suit:

Exemple une prestation de service de 1 000 000 Ar, qui est la base imposable donc de l’ISI,

ISI : 50 000 Ar

Constatation

On débite un compte de charge pour le montant de la prestation 1 000 000 Ar.

On crédite un compte créé pour l’ISI 50 000 Ar.

On crédite le compte fournisseur pour 950 000 Ar.

Paiement

On débite un compte créé pour pour l’ISI 50 000 Ar.

On débite le compte fournisseur pour 950 000 Ar.

On crédite le compte financier pour 1 000 000 Ar.

Bien sur, vous payez les 50 000 Ar auprès de Receveur des Impôts et les 950 000 Ar au fournisseur.

Merci bien

2 « J'aime »

Merci bien Fabiola! :slight_smile:

Et si l’ISI est à la charge de la société c’est-à-dire le prestataire reçoit 1 000 000 Ar net ?

Bonjour @bedonamby

Dans ce cas, la comptabilisation sera comme suit :

Constatation

  • On débite un compte de charge pour le montant de la prestation 1 050 000 Ar.
  • On crédite un compte créé pour l’ISI 50 000 Ar.
  • On crédite le compte fournisseur pour 1 000 000 Ar.

Paiement

  • On débite un compte créé pour pour l’ISI 50 000 Ar.
  • On débite le compte fournisseur pour 1 000 000 Ar.
  • On crédite le compte financier pour 1 050 000 Ar.

Comme dans le premier cas, vous devez verser l’impôt correspondant de 50 000 Ar auprès du centre fiscal compétent.

Bien à vous. :slight_smile:

@Mi_art @Fabiola

Peut-on comptabiliser l’ISI seule ?

Dans le sens ou nous avons comptabiliser

  • 6xx au débit : 1 000 000 Ar
  • 401 au crédit : 1 000 000 Ar

Écriture ISI :

  • Compte 6xx au débit : 50 000 Ar
  • Compte 444 au crédit 50 000 Ar

Paiement banque

  • 401 Au débit 1 000 000 Ar
  • 444 au débit 50 000 Ar

Bonjour @soarabe

Si vous séparez les écritures comme cela, il va y avoir beaucoup d’écriture dans votre comptabilité. Il est mieux de le présenter sur deux écritures seulement lors de la constatation et lors du paiement. On évite les fautes et les écritures inutiles dans la comptabilité.