Razafitsalama et Randrianasolo, un couple de vétérinaires, investissent dans les produits laitiers

Ils essaient de faire connaître un nouveau produit… le Kéfir De Lait

Herilala Fidelis Razafitsalama et Holimihaja Randrianasolo sont non seulement un couple dans la vie, avec trois beaux enfants disent-ils, mais ils sont aussi partenaires d’affaires. En fait, ils sont fondateurs de l’entreprise Mada Vache Tsara. Tous deux sont docteurs vétérinaires sortants de la faculté de Médecine de l’Université d’Antananarivo en 2008. Ils faisaient partie de la première promotion de vétérinaires de cette université. Après leurs études, Razafitsalama a, de son côté, travaillé durant quatre ans dans la plus grande ferme laitière de Madagascar, tandis que sa femme, major de leur promotion, a obtenu une bourse d’étude pour poursuivre ses études à l’Université de Montréal, Canada. Une fois ses études à l’étranger finies, la jeune femme a décidé de revenir au Pays « afin de contribuer au développement de celui-ci », dit-elle. Ainsi, elle a travaillé en tant que coordinatrice nationale dans le projet « Santé animale pour la santé populationnelle à Madagascar », un projet financé par l’ACDI (Agence Canadienne de Développement International).

Quelques années plus tard, c’est-à-dire en 2012, notre couple a d’abord créé son propre cabinet vétérinaire, puis a décidé de fonder Mada Vache Tsara en 2019. Cette décision, disent-ils, a été motivé par la constatation qu’ils ont fait des difficultés rencontrées par les éleveurs d’animaux de rente. « Et peut être, étant tous les deux respectivement, fils et petite fille de paysans agriculteurs, nous avons choisi de plus nous concentrer et tendre la main aux gens du monde rural », continuent-ils. En outre, ils se sont également rendus compte de la potentialité laitière de la région du Vakinankaratra. A cela s’ajoute les années d’expériences de Razafitsalama dans ladite grande ferme laitière. Finalement, « Nous nous sommes dits pourquoi ne pas nous spécialiser dans le domaine des vaches laitières, lequel est devenu au fil du temps une passion », nous partagent-ils.

Par ailleurs, nos entrepreneurs du domaine de la fabrication de produits laitiers essaient actuellement de faire connaître un nouveau produit. A part être nouveau dans la Grande Île, c’est aussi un produit très intéressant, le Kéfir De Lait. « Nous vous invitons à vous documenter pour en savoir plus. Nous vous assurons que vous ne le regretterez pas », soulignent-ils. Mais à part être chefs d’entreprises, nos tourtereaux travaillent également dans le domaine de la recherche. Autrement dit, ce sont aussi des fermiers-chercheurs. En cela, ils fournissent des vaches laitières en parfaite santé et d’une très bonne race, diverses provendes correspondant à chaque stade physiologique de l’animal, des produits vétérinaires et des matériels nécessaires à l’élevage laitier. Enfin, dans une volonté d’aider ses amis éleveurs, ce couple de veto dispense des formations afin que ces derniers puissent maîtriser la conduite de leur activité et en faire une activité rentable.

Message du couple de vétérinaires
Nous pensons que les Malgaches doivent être conscients que l’entre-aide est un outil à ne surtout pas négliger. Quel que soit notre domaine d’activité, aimons partager, soyons heureux de voir les autres réussir. N’ayons pas peur de jouer le rôle de modèle et de servir d’exemple pour ceux qui en ont besoin.

Nos questions au couple de vétérinaires
1. Qui vous inspire dans vos travaux ?
L’incroyable Dr Paul ! Son enthousiasme et son dévouement nous touchent. Le soulagement qu’il montre quand un animal malade est guéri. L’amour qu’il partage avec les éleveurs, l’envie de les satisfaire par ses services en donnant son maximum et son désir de les voir progresser professionnellement.
2. Où vous verrez-vous après quelques années ?
Ayant tous les deux l’envie continuelle d’apprendre et d’évoluer, nous espérons pouvoir acquérir encore plus de connaissances et d’expériences dans notre domaine. Nous projetons de monter une ferme laitière moderne et rentable (genre vitrine), qui sera en même temps une école (genre : Dairy School) pour ceux qui veulent devenir de vrais éleveurs laitiers professionnels et fiers vivant principalement de leurs activité et exploitation. Et puis, pourquoi ne pas devenir le plus grand producteur de Kéfir De Lait à Madagascar ? Quant à notre projet de développement social nommé « Make Happy », destiné au grand public, et qui est encore en plein démarrage, laissons juste le temps nous en dire plus.
3. Avez-vous quelques choses que vous estimez importantes à dire ?
N’ayant jamais bénéficié de financement sous toutes ses formes, nous profitons aussi de cet interview pour faire appel à des « business angels » à ne pas hésiter à pousser les jeunes porteurs de projets innovants lorsque ceux-ci leur concernent ou leur tient à cœur.

2 « J'aime »