Vulgarisation de la vente en ligne de vêtements sur Facebook à Madagascar


Depuis le confinement à Madagascar, tout le monde s’est mis à la vente en ligne surtout dans la catégorie de l’habillement, que ce soit les vendeurs agréés ou de simples personnes qui essaient de réchapper à l’impact de la crise liée au Covid19.

POURQUOI LES VÊTEMENTS?

La vente de vêtements ne nécessite pas beaucoup de fonds d'investissement mais génère des profits bien intéressants. Comme par exemple : la friperie que l'on peut racheter à très bas prix au marché, mais que l'on peut revendre à un plus élevé en ligne sur Facebook et cela génère beaucoup de profits. Il y a également le vide dressing qui consiste à vendre nos propres vêtements que l'on ne porte plus et qui ne nécessite aucun investissement. La vente en ligne était la roue de secours de certaines personnes car, durant le confinement, beaucoup se sont retrouvés au chômage et d'autres n'avaient pas assez de revenu pour les charges quotidiennes. Une situation assez triste !

UN DOMAINE QUE TOUT LE MONDE CONNAIT

La vente en ligne de vêtements sur Facebook ne nécessite aucun diplôme. Tout le monde peut le faire. On n' a qu'à publier la photo des vêtements dans les groupes comme "La grande braderie de Facebook" et attendre les réservations en commentaire. Il suffit que les vêtements soient de bonnes qualités et la photo soit bien présentée pour attirer l'attention des potentiels. Malheureusement, beaucoup de personnes ont été victimes d'arnaque puisque, sur Facebook, il n'y a ni loi, ni de protection du droit des consommateurs.
2 J'aimes

Bonjour @Fannya :slight_smile:

En effet, il est plus facile de vendre sur Facebook en partageant de belles photos des vêtements à vendre dans des groupes.
Mais le risque en achetant sur Facebook est la taille surtout quand la description dans la publication est « bon pour taille S/M/L » sur un vêtement « friperie » :grin:

1 J'aime