Vonjy Razafitsifa, l’artiste aux mille talents

Me déguiser en toute une autre personne qui n’a rien à voir avec moi

À la fois comédienne et influenceuse, Vonjy Razafitsifa est cette jolie mère de famille qui a su marier son rôle au foyer avec son métier actuel. Pour elle, être artiste c’est exprimer ses talents, créer et produire pour le bien des gens. Et, c’est ce qui la motive. Son inspiration, c’est Laura Caru. « Elle est drôle, mais en même temps délicate dans ses expressions. Ses textes sont biens soignés. En plus, j’aime sa façon d’incarner différents personnages. », explique notre artiste. Par ailleurs, Vonjy Razafitsifa est passioné par Meryl Streep. « Je crois que j’ai presque vu tous ses films », dit-elle en rigolant. Elle affirme que le jeu d’acteur, le charisme et la simplicité de l’actrice lui inspire le respect. Elle ajoute également que c’est une femme courageuse. En ce qui concerne les artistes malgaches, elle a du respect pour Denise. « En plus de sa voix, dit-elle, j’aime son élégance, sa maturité et sa simplicité. C’est une femme très modeste ! »


Au cours de ses années passées dans le métier d’actrice et son break, Vonjy Razafitsifa s’est rendue compte qu’il ne faut pas perdre trop de temps à réfléchir. « Le plus important, dit-elle, ce n’est pas d’ atteindre son objectif mais le processus pour y arriver ». Elle ajoute qu’il y aura beaucoup de personnes qui n’apprécieront pas ce que « vous faites, mais ça, vous ne pouvez pas changer. » Alors, le mot d’ordre c’est se réjouir de ses accomplissements.

Le message…
Le temps passe vite, profitez de chaque moment surtout avec la famille. Découvrez et apprenez de nouvelles choses chaque jour et utilisez les pour votre bien et celui des autres.

Une journée avec la comédienne…
D’abord, un verre d’eau et une tasse de café pour commencer la journée. Puis, elle ouvre ses fenêtres et médite devant sa tasse de café : « it’s my moment », dit-elle. Après le petit déjeuner, elle s’occupe de sa fille : elle lui fait sa toilette, son lait avant de ranger sa chambre. Ensuite, les deux font un peu de sport avant que la maman ne prenne son bain et prépare à manger. « Je couche ma fille pour sa sièste et pendant qu’elle dort, j’écris, ou je travaille », raconte-t-elle. Après tout cela, elle revient à son métier de maman…

Nos questions à Vonjy Razafitsifa

  1. Comment l’idée de créer des vidéos humoristiques vous est-il venu à l’esprit ?
    Étant comédienne, j’ai toujours eu des rôles de femmes « mampalahelo » (Litt. tristes). Mais au fond de moi, je voulais faire autre chose ; car j’aime entrer dans le corps de personnalités différentes, me déguiser en toute une autre personne qui n’a rien à voir avec moi. C’est ça mon kiffe. L’humour, j’aime ça; je regarde beaucoup d’humoristes. Du coup, j’ai essayé ma première vidéo, ça a eu du succès et j’ai continué.
  2. Dans votre métier, si vous pouvez tout refaire, que feriez-vous de différent ?
    J’aurai fait les choses plus tôt. Je trouve que j’ai trop mis ma carrière en stand by après les films. J’ai pris 10 ans de pause ! Et, je pense que j’ai quand même perdu du temps.
  3. Parmi vos sketches, qu’aimez vous le plus ?
    « Solidarité féminine ». Je crois que je n’en ai jamais écris d’aussi soigné et authentique que celui-là. En effet, il y a beaucoup de vécu dans l’histoire.
2 « J'aime »